Londres : attaque au couteau sur le London Bridge


29 novembre 2019 - 894 vues

Cinq personnes ont été blessées et certaines sont dans un état grave après une attaque à l’arme blanche sur le London Bridge, selon le Guardian. Un homme a été arrêté, a indiqué la police. "La police a été appelée à 13H58 pour une attaque à l’arme blanche près du London Bridge", a précisé la police sur Twitter. "Un homme a été arrêté par la police. Nous pensons qu’un certain nombre de personnes ont été blessées", a ajouté la même source. L'incident est traité "par précaution comme terroriste", indique la police londonienne dans un tweet, qui précise que la police a tiré sur un homme.

Un acte terroriste ?

"Nous sommes au premier stade du processus de traitement d’un incident à London Bridge", a indiqué la Metropolitan Police sur Twitter. L’endroit, dans le coeur de la capitale britannique, a été bouclé, D'après la BBC. Des images circulant sur Twitter montrent notamment des policiers armés pointer leur arme vers une personne à terre. Les services ambulanciers de Londres ont indiqué sur le même réseau social avoir envoyé «des équipes» sur place.

Un important dispositif policier était déployé vendredi après-midi sur place, empêchant aux passants de s’approcher à moins de 100 mètres du pont, où une dizaine de bus étaient complètement immobilisés. La station de métro London Bridge est fermée, rapporte la BBC. Trois bateaux des forces de l’ordre stationnaient sous le pont et de nombreuses ambulances étaient sur les lieux, a constaté une journaliste de l’AFP.

Le Premier ministre Boris Johnson a indiqué sur Twitter être«tenu au courant de l’incident» qui a eu lieu à quelques jours d’un sommet de l’Otan réunissant à Londres mardi et mercredi de nombreux chefs d’Etat dont Donald Trump et Emmanuel Macron, et à moins de deux semaines des législatives du 12 décembre. Il a«remercié la police et les services de secours pour leur réaction immédiate».

 
Des précédents sur le London Bridge

En juin 2017, une camionnette avait foncé sur la foule sur le London Bridge, qui traverse la Tamise, avant que ses trois occupants ne poignardent des passants dans le Borough Market. Bilan: huit morts et une cinquantaine de blessés.

C’était l’un des attentats revendiqués par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) qui avaient frappé le Royaume-Uni cette année-là. En mars 2017, un homme avait foncé dans la foule avec son véhicule sur le pont de Westminster avant de poignarder mortellement un policier devant le Parlement, faisant en tout cinq morts.

Deux mois plus tard, 22 personnes, dont des enfants, avaient péri lors d’une attaque à la fin d’un concert d’Ariana Grande, à Manchester. Début novembre, le niveau d’alerte terroriste au Royaume-Uni a été abaissé, passant de grave à substantiel, le risque d’un attentat étant désormais considéré comme probable, et non hautement probable, avait annoncé la ministre de l’Intérieur Priti Patel.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article