Tirs sur les Champs-Elysées : un policier tué, l'attaque revendiquée par Daech

20 avril 2017 - 6085 vues

Des coups de feu ont été tirés ce jeudi soir sur l'avenue des Champs-Elysées à Paris, a rapporté BFMTV. Un policier est décédé, un second a été grièvement blessé, une touriste légèrement blessée. Un homme, connu des services de police, a été abattu par des tirs de riposte. L'Etat Islamiste a revendiqué l'attaque. Les faits se sont déroulés au niveau de la station de métro Franklin Roosevelt, aux alentours de 21 heures.

2h01 : L'assaillant des Champs-Elysées serait un Français né en 1977 à Livry-Gargan en Seine-et-Marne. En 2005, Karim Cheurfi avait été condamné à 15 ans de prison pour avoir déjà tiré sur des policiers. A l'époque, rien ne faisait état d'une radicalisation.

0h05 : Une touriste a été "légèrement blessée par balle" lors de la fusillade. Elle a reçu "un éclat dans le genou", a précisé une source policière, sans indiquer la nationalité de cette touriste.

23h55 : François Hollande annule son déplacement ce vendredi en Bretagne. Le président devait se rendre à Belle-Ile-en-mer (Morbihan) et à Guingamp (Côtes-d'Armor).

23h40 : Le groupe Etat islamique a revendiqué la fusillade de Paris via son organe de propagande, l'agence Amaq, canal habituel de communication de l'organisation djihadiste. "L'auteur de l'attaque des Champs-Elysées dans le centre de Paris est Abu Yussef le Belge, et c'est un des combattants de l'Etat islamique", a écrit Amaq. 

22h51 : Pierre-Henry Brandet, porte-parole du Ministère de l'Intérieur assure qu'il n'y a pas d'autres événements en cours et que la zone est sécurisée. Il reste prudent quant à l'identité de l'auteur des faits qui n'a pas été formellement identifié.

22h20 : l'auteur des faits est connu des services de la DGSI. Selon BFMTV, il aurait annoncé, il y a quelques jours, sur les réseaux sociaux vouloir s'en prendre à des policiers.

22h10 : la section anti-terroriste du 36 Quai des Orfèvres a été saisie. Le second policier blessé est en urgence absolue.

21h59 : l'assaillant était au volant d'un véhicule. Il s'est arrêté à hauteur du car de police et s'est mis à tirer sur les policiers. Ils ont été délibérement pris pour cible. L'assaillant a ensuite tenté de prendre la fuite à pied avant d'être abattu. Les démineurs sont en train d'analyser ce véhicule.

21h50 : selon certaines sources policières, un deuxième assaillant serait en fuite.

21H44 : selon le Ministère de l'Intérieur, aucune piste n'est privilégiée. On ne parle pas de terrorisme. Cette fusillade pourrait être aussi liée à un braquage qui aurait mal tourné.

21h40 : la Préfecture demande une nouvelle fois d'éviter les lieux. Un magasin de l'enseigne Marks & Spencer fait l'objet de toutes les attentions. Les hommes de la BRI sont actuellement devant l'entrée avec les boucliers. Il y aurait eu des tirs à l'intérieur de la boutique selon des sources policières.

21h35 : les bouches de métro sont fermées dans le secteur.

21h32 : la Préfecture demande aux gens et aux commerçants de ne pas sortir. Une vingtaine de camions de CRS sont sur place ainsi que des agents de la BRI (Brigade de recherche et d'intervention). Pas de métro, pas de voiture, le secteur est totalement bouclé. Des témoins parlent de tirs à la kalachnikov mais cette information n'a pas été confirmée.

21h30 : l'assaillant a été abattu

21h27 : la police confirme la mort de l'un des siens. Un autre policier serait gravement touché.

21h25 : Selon Reuters, un policier aurait été tué. Il y aurait donc deux morts, en comptant l'assaillant.
 
E.F.

 

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article