OM : Lucas Ocampos vient en aide aux sans-abri

04 octobre 2018 - 918 vues

Les joueurs de l'Om ont du coeur ! Après Florian Thauvin, qui avait apporté son soutien à un jeune enfant handicapé de la région de Rouen, c’est au tour de l’Argentin Lucas Ocampos d'aller droit au coeur ! C'est le quotidien La Provence qui racontela belle histoire de la rencontre entre le milieu de l’OM et d’une association d’aide aux sans-abri, ABCD (Association de Bienfaisance Contre le Dénuement). "Nous étions en train de distribuer des repas à des sans-abri. Notre véhicule gênait un peu et une voiture est passée lentement à côté de nous. Et c’est là que l’un d’entre nous a reconnu Lucas Ocampos", explique au quotidien régional Corinne Savonitto, co-présidente de l’association.

Après avoir discuté quelques instants avec les bénévoles, le joueur gare son véhicule et décide d’aider aussitôt l’association, en se rendant dans un supermarché tout proche avec ses militants. "Nous étions un peu gênés, explique Corinne Savonitto, responsable d’agence immobilière, en dehors de ses activités caritatives. Lorsque nous mettions deux paquets de pâtes, lui en ajoutait dix. Même chose pour le riz. Pour nos distributions, nous avons aussi besoin de vaisselle jetable et je pense qu’il a littéralement dévalisé le rayon de la supérette ! Il ne s’est arrêté qu’une fois que le chariot était plein !".

Il a acheté un mois de stocks

Un geste qui permet à l’association de couvrir un mois de stocks, le nerf de la guerre quand on assure deux maraudes par semaine auprès des plus démunis. Le joueur n’a pas pu s’attarder, car il devait rentrer tôt en raison du déplacement de l’OM à Chypre ce jeudi soir. Mais il a pris le temps de s’intéresser à la démarche de ces bénévoles. "C’est un très beau geste, résume la militante marseillaise. On était à la fois sous le choc et sous le charme. Il a posé des questions. Tous ceux qui l’ont vu l’ont reconnu et ont apprécié son geste. Il a même posé pour des photos. On remarque vite quand les gens font ce genre de choses avec une arrière-pensée et on a senti que, chez lui, ce n’était pas calculé. C’était un véritable élan du cœur, tout était fait dans la gentillesse". Sympa !

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article