Marseille : l’esthéticienne ponçait les vergetures avec du papier de verre

14 septembre 2018 - 4852 vues

Elle sera prochainement jugée pour blessures involontaires et exercice illégal de la profession de médecin.
Une esthéticienne marseillaise a été renvoyée en correctionnelle, notamment pour blessures involontaires et exercice illégal de la médecine. La septuagénaire, qui se présentait parfois comme cryothérapeute auprès de ses clientes, a été placée sous contrôle judiciaire dans l’attente de son procès.

Parmi ses victimes, une femme dont les vergetures ont été "poncées" jusqu’au sang avec du papier de verre, relate La Provence. "Comme je souffrais trop, j'ai essayé de la repousser, mais elle m'a dit que je l'empêchais de travailler. Avant de partir, elle m'a posé du papier toilette sur les plaies", précise au quotidien régional une victime, qui a déposé plainte.

Tâches brunes sur la peau

Espérant un traitement miracle par cryothérapie, une autre cliente s’est endettée de 2500 euros pour se retrouver brûlée, au point de se voir prescrire deux mois d’ITT (incapacité temporaire de travail). Elle conserve, depuis, des taches brunâtres sur la peau.

Ce n’est pas la première fois que cette esthéticienne a affaire avec la justice. En 2002, elle avait été condamnée à 10 mois de prison avec sursis pour des faits d'exercice illégal de la médecine et d'escroquerie. Elle se vantait alors, précise La Provence, de soigner les vergetures avec des huiles essentielles.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article