Il avale son AirPod qui continue de marcher


16 mai 2019 - 764 vues

Un Taïwanais a fait passer bien malgré lui un redoutable test aux fameux écouteurs sans fil d'Apple. Après s'être endormi avec ses deux AirPods aux oreilles, Ben Hsu constate à son réveil que l'un d'entre eux est manquant. Et impossible de remettre la main dessus. 

Le jeune homme a donc l'idée d'utiliser la fonction de géolocalisation des équipements Apple installée sur son iPhone. Et là, nouvelle surprise : l'oreillette répond bien et signale sa présence dans la pièce par un 'bip'. "J'ai vérifié sous ma couverture et j'ai regardé autour de moi, mais je ne pouvais pas la trouver. Puis j'ai réalisé que le son venait de mon ventre", explique-t-il au Daily Mail.

La chirurgie ou les laxatifs !

Ce recruteur militaire dans la marine, qui dit ne pas souffrir de la présence de ce corps étranger dans son estomac, se rend aussitôt à l'hôpital. Radio à l'appui, les médecins confirment la présence de l'objet dans son appareil digestif. 

Dès lors, comment faire pour récupérer son AirPod ? Deux possibilités s'offrent à lui : la voie naturelle. Et si celle-ci s'avère infructueuse : le recours à la chirurgie. Après lui avoir prescrit des laxatifs, les médecins recommandent donc au jeune homme d'inspecter ses selles dans les jours suivants. 

"La batterie était toujours à 41%. C'était incroyable"

Le lendemain, alors qu'il se trouve dans une gare, Ben Hsu se met alors en quête de son précieux écouteur Bluetooth au milieu de ses excréments. Et miracle, l'oreillette, intacte, s'y trouve bien. Après un rafraîchissement de rigueur, son AirPod fonctionne même normalement. "La batterie était toujours à 41%. C'était incroyable", raconte-t-il. 

"En raison de la coque en plastique entourant l'AirPod, son risque de le blesser (...) est beaucoup moins importante", explique un médecin travaillant des urgences. Une expérience intime et unique avec le produit de la marque à la pomme, que le jeune homme qualifie tout simplement de "magique"...

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article