Gazons synthétiques : attention danger !

28 mars 2018 - 1924 vues

A leur création, les terrains synthétiques étaient les gazons miraculeux ! Bien que leur coût d'installation soit de trois à quatre fois plus élevé que celui d'un terrain en herbe, leur entretien est nettement moins coûteux. Et ils permettent une utilisation bien plus intensive. Un terrain synthétique peut être utilisé environ 45 heures par semaine, contre 10 heures pour un terrain en herbe.

Les granulats noirs pourraient provoquer le cancer

Ces terrains ont donc connu un immense succès. Poussés par les fédérations de football, les constructeurs les ont constamment fait évoluer. Si bien que nous trouvons aujourd'hui trois générations de terrains synthétiques. La troisième génération a été introduite en France en 1999. Et c'est cette dernière qui pose problème.

Ce sont ces granulats qu'on accuse d'avoir provoqué des cas de cancer et de décès d'enfants, notamment aux Etats-Unis. Ils contiendraient une teneur en hydrocarbures très largement supérieure à ce qui est généralement admis pour les enfants. 

Un problème majeur de santé publique

Seuls les terrains synthétiques construits à base de SBR sont concernés. Mais comme ces terrains sont aujourd'hui les plus nombreux, le problème qui se pose désormais est un problème majeur de santé publique. Un problème auquel les lois et les règlements en vigueur ne permettent absolument pas de faire face.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article