Elle croyait son cheval vivant une paisible retraite, il a été sacrifié dans un trafic de viande

24 mai 2019 - 277 vues

C’est en lisant un témoignage sur Facebook que Caroline, mère de famille de 40 ans, a eu la puce à l’oreille. Une internaute expliquait que son cheval a été tué pour sa viande par des trafiquants, elle qui croyait l’avoir confié à des personnes bien sous tous rapports.

Mais en surfant le site web des haras nationaux, elle découvre que son cheval est déclaré mort. "J’ai pris une grande claque". Caroline, déterminée à connaître la vérité, a mené son enquête. Oslo a été vendu pour sa viande, pour quelques centaines d’euros, alors que Caroline était toujours officiellement la propriétaire.

Un cas qui n’est pas isolé

La mésaventure de Caroline est arrivée à de nombreuses personnes en France. Le phénomène prend-il de l’ampleur ? La direction départementale de la protection de la population de la Somme n’a pas répondu à nos sollicitations. Mais il est établi que des trafiquants de viande font leur marché sur le site du Bon coin, à la recherche de personnes voulant confier leurs vieux chevaux pour une retraite paisible. C’est que ces annonces sont courantes. En 2012, une habitante de l’Oise a été victime de l’escroquerie. Son histoire ressemble à celle de Caroline. En menant son enquête, l’Oisienne est parvenue à identifier l’escroc qui résidait dans le Nord. Il a été condamné en février 2014 à 8 mois de prison ferme.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article