Des vers géants venus d'Asie dans nos jardins ?

24 mai 2018 - 3779 vues

Tout a commencé quand le naturaliste Pierre Gros a observé de drôles de vers dans son jardin du sud de la France. N’ayant pas l’habitude de voir cette espèce à tête aplatie comme un requin marteau, il a pris la créature en photo. Comme le raconte The Independent, cette photo a fini par atterrir dans la boîte mail de Jean-Lou Justine, un entomologiste du Muséum national d’histoire naturelle. "Quand j’ai reçu la photo, je me suis dit : “Ce n’est pas possible ! Nous n’avons pas ce genre d’espèce en France” , raconte-t-il.

Des vers de 40 cm de long

Alors qu’il croyait à un canular, les photos ont continué d’arriver sur sa boîte mail. Après s’être rendu sur place, Jean-Lou Justine et son équipe ont décidé d’observer ces vers de 40 cm. Certains, géants, atteignaient même le mètre de longueur. Pour une étude scientifique collaborative – au titre très amusant, "Giant worms chez moi!" – réalisée sur cinq années et publiée le 22 mai, près de 700 vers géants ont été observés en France et dans ses territoires d’outre-mer.

Toxiques et capables d'avaler des proies plus grosses qu'eux

Cette espèce de vers à tête de marteau est sans doute arrivée en France via le transport international de plantes. Une fois qu’elle trouve un terrain propice, elle peut se reproduire seule. Ces espèces viennent des régions semi-tropicales d’Asie et menacent la biodiversité française. En effet, elles sont toxiques, capables d’avaler des proies plus grosses qu’elles et se nourrissent d’autres animaux vivant dans le sol, tels que d’autres vers. Ils proliféreraient sur notre sol depuis 20 ans, selon Jean-Lou Justine. « Je suis encore stupéfait et je ne comprends pas comment c’est arrivé », avoue-t-il à The Independent.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article