Aube : un boulanger condamné à travailler moins !

13 mars 2018 - 1503 vues

Marie-Paule Péridon, habitante de Lusigny et sa fille, Anne Roger, sont à l’origine d’une pétition pour soutenir le boulanger du village. Fin 2017, la Direction régionale des entreprises de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi avait épinglé Cédric Vaivre pour avoir ouvert sa boulangerie sept jours sur sept durant l’été, alors que la réglementation impose un jour de repos hebdomadaire. La pétition, déjà lancée en ligne, sera déposée en mairie et dans les commerces.

Le maire du côté du boulanger

"Sur une zone touristique, cela semble indispensable que l’on puisse avoir un commerce ouvert tous les jours pendant l’été, il n’y a rien de pire que des commerces fermés lorsqu’il y a des touristes", estime Christian Branle, maire de la commune, qui soutient la démarche et envisage de solliciter un rendez-vous avec le préfet sur la question. "Ça rend service, il y a la demande des clients et on souhaite juste pouvoir ouvrir l’été, pas toute l’année…", souligne le boulanger qui avait bénéficié, en 2015, d’une dérogation appliquée à titre exceptionnel dans tout le département durant la période estivale.

3000 euros d'amende

Une situation exceptionnelle qui n’a pas vocation à se renouveler. En 2016, le professionnel s’était vu refuser sa demande de dérogation. Du côté des clients comme du boulanger, c’est aussi le montant de l’amende qui interpelle. "On a enfreint la loi,reconnaît la boulangère, mais de là à devoir payer ce montant-là…" 3 000 € : une contravention fixée en fonction notamment de la situation économique et du nombre de salariés, mais la préfecture précise qu’une "nouvelle proposition consistant à concentrer les poursuites sur la personne morale et non plus sur la personne physique de la société et ainsi à réduire le montant de la contravention", a été faite au professionnel. Cédric Vaivre assure pourtant que la facture n’a pas été revue à la baisse.

Aucune modification de la réglementation n’étant envisagée pour l’heure, le rideau de la boulangerie lusignienne devrait donc rester baissé le lundi, en été aussi.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article